Renfort des pannes d’un poulailler sans dépose de la couverture (22)

La charpente de ce poulailler présente un tuilage anormal. Au fil du temps, les pannes se sont cintrées, donnant un creux important à la couverture.

Le cintre des pannes est dû à la présence d’infiltrations dont on retrouve la trace à l’intérieur du bâtiment, à la jonction entre le bac alu du rampant et la cloison du long pan.

Le remplacement des pannes étant une opération très coûteuse, surtout quand la couverture contient de l’amiante, le client nous a demandé de mettre en place une solution « à minima ». Les seuls appuis à notre disposition étaient les arbalétriers en lamellé collé.

Nous avons posé des entraits entre les arbalétriers, entraits assurant la triangulation de la ferme et servant de support à nos renforts.

Des poinçons verticaux ont été posés au droit de chaque panne devant être renforcée.

Ces poinçons ont été équipés de boitiers métalliques qui ont permis de poser des pannes neuves au droit des pannes fragilisées. Les pannes neuves ont été mises en compression sur les pannes fragilisées, ce qui a redressé ces dernières.

Le problème d’infiltration n’a pas été traité, comme en atteste cette image prise 3 ans après. Pour autant, le complément de charpente assure bien le renfort recherché pour un coût minimal et sans arrêt de la production puisque l’intervention s’est déroulée pendant le vide sanitaire.