Remplacement de l’arbalétrier d’une porcherie suite à son affaissement (35)

La couverture d'une salle de la porcherie s'est affaissée au cours d?un coup de vent. Rien ne laissait prévoir cet affaissement car le bâtiment n'était pas particulièrement âgé. Fort heureusement, il n'y a eu aucun dommage, ni animal, ni humain.

L'IPN de l?arbalétrier était particulièrement oxydé. Il s'est plié sous la pression que le vent exerçait sur la couverture.

L'IPN était tellement oxydé qu?il se désagrégeait par plaque entière. Il n'avait plus aucune résistance mécanique, d'où l'affaissement.

Une fois le rampant intact étayé, le client a pu déposer la couverture. Il s'est chargé de cette opération pour cause d'amiante.

Une fois la couverture déposée, on se rend compte de l?état de corrosion de l'IPN. Cette corrosion était due au défaut d'étanchéité d'un joint placé dans la cheminée. Au lieu de s'évacuer par la cheminée, les gaz extraits « chauds » ont condensé sur les IPN « froids ».

L'IPN défectueux, totalement inutile, a été découpé et déposé.

La charpente du rampant opposé a été préparée pour être étayée. L'isolation au droit de la ferme a été déposée.

Les manchons en lamibois sont boulonnés sur l'IPN avec des boulons en inox A4. La longueur du manchonnage, plus de 4 m, garantit la qualité de l'assemblage.

Les manchons en lamibois dépassent de l'IPN afin de servir de point d?ancrage au nouvel arbalétrier.

Le poteau en IPN étant inexploitable du fait de sa corrosion, un nouveau poteau en lamibois a été posé devant la cloison.

Les appuis d'extrémité étant en place, le nouvel arbalétrier en lamibois est venu compléter la structure de la nouvelle ferme. Le lamibois, insensible à l'atmosphère corrosive, est le garant de la longévité de cette nouvelle ferme.

La liaison entre le poteau et l'arbalétrier est assurée par 2 tôles en inox et de nombreux boulons.

Pour le faitage, la triangulation est réalisée grâce à une ossature en bois s'appuyant sur un entrait retroussé.

Le nouvel arbalétrier étant en place, les travaux classiques de charpente et de couverture ont été réalisés pour redonner au bâtiment sa fonction.